© Flavie Trichet-Lespagnol

© Flavie Trichet-Lespagnol

théâtre

Le Petit Chaperon rouge

Das Plateau | Jacob & Wilhelm Grimm

100% famille dès 4 ans

ME 18 JAN 15:00

JE 19 JAN 20:00

infos / tarifs

placement numéroté

B

45 min.

Scolaires

19.01 – 14:30 – le Phénix

Covoiturage
crédits

conception et écriture du projet Das Plateau
mise en scène Céleste Germe

avec Maëlys Ricordeau et Antoine Oppenheim

Collaboration artistique Maëlys Ricordeau. Composition musicale et direction du travail sonore Jacob Stambach. Scénographie James Brandily. Création vidéo Flavie Trichet-Lespagnol. Dispositif son et vidéo Jérôme Tuncer. Création lumière Sébastien Lefèvre. Dramaturgie Marion Stoufflet. Costumes Sabine Schlemmer. Assistanat à la mise en scène Mathilde Wind. Régie générale et plateau Pablo Simonet et Benjamin Bertrand. Administration, production, diffusion Emilie Henin et Léa Coutel (Bureau Formart).

Production Das Plateau. Coproduction et résidence Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, Le Grand R, Scène nationale de la Roche-sur-Yon. Coproduction Théâtre Nouvelle Génération centre dramatique national (Lyon), Nanterre-Amandiers (CDN), La Comédie de Colmar Centre dramatique National Grand Est Alsace, Comédie, Centre dramatique national de Reims, Théâtre Brétigny – dedans/dehors, Théâtre Gérard Philippe Centre dramatique national de Saint-Denis, La Grande Halle de la Villette, CRÉA Festival MOMIX Scène conventionnée d’Intérêt National « Art Enfance Jeunesse » (Kingersheim), Théâtre National de Bretagne (Rennes), Le Grand Bleu (Lille), Festival d’Avignon. Résidences Ferme du Buisson scène nationale (Noisiel). Das Plateau est conventionné par la DRAC Île-de-France et soutenu par la Région Île-de-France au titre de l’aide à la permanence artistique culturelle, et par le département de l’Essonne au titre de l’aide à la résidence territoriale. Das Plateau est membre du collectif de compagnies 360.

Ici, le Petit Chaperon rouge incarne une force « féministe et positive ». Elle se montre vaillante, intelligente et joyeuse, loin des stéréotypes qui collent à la peau de l’héroïne. Et par son courage, elle prouve que l’on peut réussir à retourner le sort !

On oublie souvent que, dans la version des frères Grimm, le Petit Chaperon rouge et sa grand-mère se vengent du grand méchant Loup. Une solidarité féminine que Das Plateau nous invite à percevoir en suivant de nouveau la petite fille, au fil de « tableaux paysages ». Plus on s’enfonce dans la forêt, plus s’épaissit la complexité de cette héroïne qui, armée de soif de liberté et de sa joie enfantine, est bien décidée à faire la peau aux prédateurs.